Biographie express

Michel Forissier est un homme politique et entrepreneur français, né en 1943.

Maire de la commune de Meyzieu depuis 2001, il est depuis le 28 septembre 2014, sénateur du Rhône. Il siège également au conseil communautaire du Grand Lyon.

Marié, il est père de deux enfants et grand-père de trois petits-enfants.

 

Pour aller plus loin…

Sa vie personnelle et professionnelle.

Michel Forissier est né le 12 septembre 1943 dans le 3ème arrondissement de Lyon.

Il passe son enfance entre Lyon et Décines-Charpieu et devient titulaire d’un brevet d’enseignement industriel.

Très tôt, il témoigne son intérêt pour l’engagement associatif et s’engage chez les Sauveteurs volontaires de Décines dès l’âge de 14 ans. En 1961, il débute sa vie professionnelle, en tant que régleur dans l’entreprise Paris-Rhône à Lyon. Il a 18 ans.

Il se marie en 1965, mais perdra malheureusement son épouse en 2002 des suites d’une longue maladie. Il a deux enfants de ce premier mariage. Il se remarie en 2012.

En 1968, il quitte son emploi pour créer avec son épouse la Société Décinoise des Granito, une entreprise de marbrerie funéraire et de bâtiment. L’entreprise participe au groupement national indépendant « Le choix funéraire » qui regroupe 600 sociétés.

En 1981, sa société devient la SARL Marbrerie SDG, dont il est le gérant jusqu’à 2005. Il en développe l’activité sur les communes de Meyzieu, Pont de Chéruy et Villeurbanne.

 

Son engagement politique

Installé à Meyzieu depuis le milieu des années 1970, Michel Forissier s’engage dans la vie locale majolane parallèlement à ses activités professionnelles dès 1977.

Elu conseiller municipal en 1989, Michel Forissier est l’adversaire politique de Jean Poperen, alors Maire de Meyzieu et Ministre des relations avec le Parlement du Gouvernement de Michel Rocard puis d’Edith Cresson.

Michel Forissier est élu Maire de Meyzieu en 2001 après une campagne contre le Maire sortant, Michel Tribet, héritier de Jean Poperen. La liste qu’il mène obtient 54,29% des suffrages au deuxième tour.

Opposé au cumul d’un mandat local avec un mandat national, comme celui de parlementaire, il décide de soutenir la candidature de Philippe Meunier dans la 13ème circonscription du Rhône à l’occasion des élections législatives de 2007.

Lors des élections municipales de 2008, Michel Forissier est candidat à sa succession et est élu dès le premier tour avec 53,18% des suffrages, face à la conseillère générale socialiste qui obtient 30,82% des voix. La liste communiste obtient 8,51% des voix et la liste Modem 7,49%.

En 2011, dans un contexte très défavorable à la droite, il brigue le canton de Meyzieu, qu’il obtient avec 64,33% des voix face au candidat du Front National, alors que  la conseillère générale socialiste sortante est éliminée dès le premier tour. Michel Mercier, après sa réélection à la Présidence du Conseil général, le nomme 1er vice président en charge de la vie associative.

En 2013, il assure naturellement l’intérim de la Présidence du Conseil général lors du départ de Michel Mercier, élu Maire de Thizy-Les-Bourgs. Michel Forissier décide néanmoins de ne pas être candidat à la présidence du Conseil général, préférant se consacrer à sa mission de Maire de Meyzieu, à laquelle il est profondément attaché.

En février 2013, il annonce son intention de briguer un troisième mandat au service des Majolans et en mars 2014, il est réélu dès le premier tour avec 55,18%.

En septembre 2014, il est élu sénateur du Rhône et décide de démissionner de son mandat du Conseil général fin octobre, afin de se consacrer à ses mandats de maire et de sénateur.

 

Faits marquants

Son combat contre les PCB et la pollution du Rhône

Michel Forissier a lancé l’offensive contre la contamination du Rhône par les PCB et a mené l’attaque juridique dans ce dossier, avec le concours de Philippe Meunier et de Nathalie Kosciusko-Morizet.

En tant que Président de la Commission Locale de l’Eau, il a fédéré les maires de la vallée du Rhône, en vue d’obtenir la vérité sur les causes de la pollution du fleuve. Il a également fait réaliser une cartographie de la pollution du Rhône.

Cette action a permis une meilleure prise en compte de ce dossier au niveau national.

Son opposition au Grand Stade à Décines.

Michel Forissier est un farouche opposant au choix de l’emplacement du « Grand Stade ». Dès 2011, il se prononce publiquement contre la construction du Grand Stade à Décines, dont il estime qu’il aura des conséquences importantes sur les communes limitrophes, situées dans le canton de Meyzieu.

En novembre 2012, il s’oppose à  la garantie d’emprunt à hauteur de 40 millions votée par le Conseil Général en faveur de la Foncière de Montout, considérant notamment que les collectivités n’ont pas vocation à financer des équipements privés.

La première pierre du Grand Stade ayant été posée en novembre 2013, Michel Forissier déclare qu’il assumera sa responsabilité d’élu afin de garantir aux Majolans la continuité de leur tranquillité de vie.

 

Son engagement humaniste.

Michel Forissier défend la cause arménienne et la reconnaissance du génocide arménien.

Engagé dans le combat contre les discriminations, il appartient à la commission départementale pour l’égalité des chances. Il est aussi membre actif de la LICRA Rhône-Alpes. (Ligue Internationale Contre le Racisme et l’Antisémitisme)

 

Son mandat de Maire de Meyzieu.

Marqué par près de 30 ans d’activisme local dans l’opposition municipale, Michel Forissier ouvre de nombreux chantiers dès le début de son premier mandat pour améliorer la qualité de vie des 31 000 habitants de Meyzieu.

Enfance et action sociale

Construction d’un équipement à vocation sociale et mise à la disposition d’une association caritative, L’Entraide Majolane, qui apporte de l’aide aux personnes en difficulté de la commune (nourriture, vêtements, épicerie sociale).

Construction du nouveau centre social René Cassin, dans le quartier des Plantées, classé en Zone Urbaine Sensible.

Construction de l’Espace Germaine Tillion : 1 300m2 permettant l’accueil de structures municipales et associatives en faveur de l’enfance : centres sociaux de Meyzieu, association en faveur de l’accueil d’enfants poly-handicapés, relais d’assistantes maternelles, nouvelle crèche…

Vie sportive et culturelle

Participation de la Ville à de nombreux festivals culturels sur la commune (théâtre, cinéma…)

Construction de centre aquatique Les Vagues, pour les familles et les sportifs, dotée d’une fosse de plongée de 20m, un équipement unique en Rhône-Alpes.

Projet éducatif local

Municipalisation de l’école de musique dès 2001. Elle sera classée Conservatoire à Rayonnement Communal dès 2010, l’un de seulement 7 établissements dans le Rhône.

Participation de la Ville à la création du Programme EPODE (Ensemble Prévenons l’Obésité Des Enfants) dès 2004, faisant de Meyzieu une ville-pilote dans la lutte contre l’obésité infantile.

Action imaginée par la Ville en soutien aux parents : « Il était une fois des familles », en partenariat avec le Centre Bergeret.

Action en faveur des séniors

Réhabilitation de la résidence de personnes âgées des Tamaris.

Création du « Marronnier », un équipement accueillant un pôle gérontologique, des associations de soins et une crèche familiale.

Implantation d’une nouvelle maison de retraite au cœur du centre ville, l’EHPAD Jean Courjon.

Centre-ville

Transformation et réhabilitation de l’ancien hôtel de ville en Maison des Associations.

Ouverture du Parc République, véritable poumon vert en plein cœur de ville.

Sécurité et prévention de la délinquance

Actions de prévention sociale et éducative.

Actions de renforcement de la sécurité routière et de la tranquillité publique. De fait, de 2003 à 2009, le taux de délinquance est passé de 74/1000 à 55/1000 soit une baisse de 25%. En 2012, le taux de délinquance a encore baissé jusqu’à 47/1000.

Création d’un poste de police municipale permettant l’accueil d’un effectif de policiers en adéquation avec l’augmentation de la population majolane.

Construction d’un nouveau commissariat et installation d’un nouveau centre de secours (SDIS) en 2010.

Installation d’un Etablissement Pénitentiaire pour Mineurs sur la commune en 2007, dans une optique de promotion de l’humanisation des conditions de détention des mineurs délinquants.

 

Récompenses reçues par la Ville de Meyzieu sous le mandat de Michel Forissier

Le centre aquatique Les Vagues a reçu le trophée des « Mariannes d’or » du département du Rhône dans la « catégorie Sport » en 2009

Le site internet de la Ville a reçu le label Accessi Web niveau argent pour l’accessibilité de son site.

La Ville a été promue « Ville internet 2011 » et dispose du label « 4@ ».

Une 2e fleur récompense la Ville, grâce au Parc République et aux différentes réalisations sur l’ensemble de la ville

La Ville et le Centre Bergeret reçoivent le trophée de la Fondation de France en 2007 pour l’action « Il était une fois des familles ».

 

Ses distinctions honorifiques personnelles

Chevalier de la Légion d’Honneur  (promotion du 14 juillet 2011)

 

Historique de ses fonctions électives locales

De 1989 à 2001 : Conseiller municipal d’opposition de Meyzieu

De 2001 à 2008 : Maire de Meyzieu. Elu avec 54,29% des suffrages.

De 2008 à 2014 : Maire de Meyzieu. Elu avec 53,18% des suffrages (1er tour)

Depuis 2001: Conseiller communautaire de la ville de Meyzieu

Depuis 2011 : Conseiller général du canton de Meyzieu.

Janvier 2013 : Président par intérim du Conseil Général du Rhône

Depuis janvier 2013 : 2ème vice-président du Conseil général du Rhône

Depuis mars 2014 : Maire de Meyzieu. Elu avec 55,18% (1er tour).

 

Ses fonctions en commissions locales

2ème vice-président du SEPAL (Syndicat mixte d’Etudes et de Programmation de l’Agglomération de Lyon – élaboration du SCOT de la région lyonnaise)

Président de la Commission Locale de l’Eau – Elaboration du SAGE de l’est lyonnais (Schéma d’Aménagement de la Gestion de l’Eau)

Administrateur du SDIS

Membre du CCIRA (Comité Consultatif Interrégional de Règlement Amiable des litiges relatifs aux marchés publics)

Membre assesseur de la CDCI (Commission Départementale de la Coopération Intercommunale)

Membre de l’AFCR (Association Fichier Commun du Rhône)

Membre titulaire du SICJ (Syndicat Intercommunal du Canal de Jonage)

Membre du conseil de surveillance du Vinatier.

 

Ses fonctions politiques

Depuis 2008 : secrétaire départemental de l’UMP du Rhône

 

Son engagement associatif

Administrateur de l’Association des Maires du Rhône (AMR)

Représentant dans le Rhône du club de réflexion Convention démocrate

Président fondateur et ancien membre de l’association Pour une alternative raisonnable ferroviaire des élus riverains (PARFER)

De 1977 à 2001 : membre du bureau de l’association Groupement des artisans de Meyzieu.

De 1973 à 1977 : membre du bureau de l’association majolane interprofessionnelle (AMI).

Ancien membre de l’association des sauveteurs volontaires de Décines